L’assurance vie est une des formes d’assurance pour lesquelles vous êtes en mesure de souscrire. Quand on en fait le rachat, cela signifie qu’on va simplement la retirer prématurément auprès de l’assureur. A ce moment, celle-ci est soumise à une certaine fiscalité, mais dans certaines conditions, celles-ci peuvent être plus optimales.

La fiscalité pour l’assurance vie

Dans l’ensemble, la fiscalité pour l’assurance vie est celle qui est effective pour les autres produits financiers similaires. La fiscalité ne s’applique qu’au moment du retrait de votre assurance vie. Un rachat peut se faire soit de manière partielle, soit de manière totale. Quand vous effectuez cette action, vous n’êtes imposé que pour les gains générés par votre assurance au fil du temps.

Vos apports financiers périodiques pour l’assurance ne sont donc pas sujets à des taxes. Ensuite, il arrive qu’une partie de votre assurance vie soit sous forme d’investissements immobiliers, comme une SCPI. Dans ce cas, cette portion va être soumise à l’IFI, ou Impôt sur la Fortune Immobilière.

Les solutions pour une imposition optimisée

Les solutions pour une imposition optimisée

Il existe des conditions pour lesquelles la fiscalité pour une assurance retraite n’est pas trop lourde. Vous pouvez prendre compte de ce point si vous envisagez de procéder à un rachat de votre crédit. En revanche, il va surtout s’agir de conditions dont vous devez attendre la complétion.

Absence d’imposition dans certains cas

Un rachat d’assurance vie peut se faire sans que vous ne soyez sujet à une imposition trop importante. Voici les cas concernés :

  • Quand l’assuré ou son conjointe ou sa conjointe perd son travail
  • En cas de liquidation judiciaire
  •  En cas de retraite anticipée
  • En cas d’invalidité, et en fonction de la catégorie de celle-ci

Ensuite, les assurances vie souscrites avant 1983 vont bénéficier de conditions avantageuses. En cas de rachat, aucune imposition ne sera imposée à ces assurances. Les assurances passées à cette date, dont les derniers versements ont précédé le 25 septembre 1997 ont également les mêmes avantages.

Attendre quelques années avant le rachat

Attendre quelques années avant le rachat

Les contrats d’assurance vie qui ont un certain nombre d’années vont pouvoir profiter d’avantages fiscaux spécifiques. Passé 8 ans, vous commencez à bénéficier d’un abattement fiscal s’élevant à 4600 euros chaque année. Pour les couples, cette somme s’élève à 9200 euros par an. La fiscalité est également bien plus généreuse à partir de ce stade.

Opter pour le mode d’imposition adapté

Vous n’êtes pas contraints de vous tourner vers un mode d’imposition spécifique. Au contraire, vous disposez du choix entre l’impôt normal sur le revenu, ou bien une valeur forfaitaire. Ici, la meilleure décision à prendre dépend essentiellement du cas de figure de chaque individu.

C’est ainsi une nécessité de faire les calculs adéquats pour déterminer quelle est l’option qui convient le mieux. Parmi les points à prendre en compte, il y a les mensualités que vous payez. Souvent, l’impôt forfaitaire est intéressant, car vous pouvez avoir l’assurance que le tout est bien fixe. Ainsi, vous n’aurez pas trop de mal à évaluer ce que vous aurez à débourser en impôts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici