Pour devenir propriétaire d’un bien immobilier, il est en général impératif d’épargner pendant un certain temps afin de couvrir les frais de notaire ainsi que les 10 % de la transaction de vente. Mais tout le monde n’a pas le moyen adéquat de réaliser un tel investissement. C’est pourquoi les organismes bancaires leur proposent le « Prêt total ». Il s’agit d’une offre de crédit hypothécaire permettant d’acheter une maison même si on ne dispose pas les fonds nécessaires pour couvrir les différents frais. À ce propos, est-il possible de contracter ce genre de prêt en CDI ?

Les différentes conditions pour obtenir un prêt total

Plusieurs conditions sont à prendre en compte avant de demander un prêt total auprès d’un établissement bancaire. Tout d’abord, l’achat d’un bien immobilier dans le cadre de l’utiliser en guise de résidence principale procure la possibilité de demander ce genre de crédit. Mais si on dispose des fonds à part pour régler les frais de notaire, il est toujours possible d’en demander. Cette démarche s’avère avantageuse parce qu’elle permet aux emprunteurs d’économiser son budget pour d’autres projets.

Quant à l’obtention d’un prêt total en CDI (contrat à durée indéterminée), il faut être un salarié dans une entreprise pendant au moins un an. Sinon, il est obligatoire de présenter une justification de son parcours professionnel qui ne s’est pas interrompu au cours des deux dernières années. Dans d’autres cas, lorsqu’on est sans activité professionnelle ou dans une situation d’invalidité, il est recommandé d’emprunter et d’acheter un bien en copropriété avec une autre personne ayant un contrat en CDI. Par ailleurs, il faut noter que le seuil d’endettement ne doit pas dépasser un taux de 33 %.

Les avantages d’un prêt total en CDI

Diverses raisons incitent un salarié en CDI à contracter un prêt total. Pour avoir une idée, l’intéressé ne dispose pas, par exemple, des fonds nécessaires pour réaliser le paiement des différents frais. À rappeler que les banques estiment qu’on dispose au moins un apport personnel au-delà de la quarantaine si on a besoin de faire l’acquisition d’une résidence principale.

Cependant, il est probable que certains aléas de la vie risquent de se présenter comme la maladie, l’accident ou la perte d’emploi. Dans ce cas, on est obligé d’utiliser son épargne, et par conséquent, on n’a plus assez de budgets pour investir dans l’achat d’une maison neuve. Sur ce, le salarié pourrait demander un prêt total qui va servir au financement des frais de notaire afin qu’il puisse préserver ses fonds pour d’autres projets. Ce qui est sûr, c’est que sa situation financière et ses revenus seront pris en considération lors de la demande de ce prêt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici