Quand vous demandez un crédit auprès d’un établissement de prêts ou d’une banque, alors retenez que les conditions d’acceptation ne seront pas forcément pareilles. En effet, elles varient notamment d’une banque à l’autre. Mais elles dépendent aussi énormément de la nature du prêt. Découvrez donc dans cet article les conditions d’acceptation d’un regroupement de crédits, d’un crédit immobilier, d’un crédit à la consommation, d’un prêt personnel et d’un prêt auto.

Regroupement de crédits : les conditions d’acceptation

Comme son nom l’indique, le regroupement de crédits consiste au rassemblement de tous vos crédits en cours (crédit immobilier, crédit à la consommation, prêt personnel, prêt travaux, etc.) en un seul prêt. Certes, sa durée de remboursement peut être assez longue, mais cette opération a tout de même un avantage non négligeable. En effet, il vous permettra de ne payer qu’une seule mensualité. De la sorte, vous avez la possibilité de rééquilibrer votre budget. Comme sa durée est prolongée, le regroupement de crédits est habituellement plus coûteux. Or, il faut noter que c’est un excellent moyen de garder le taux d’endettement inférieur à 33%.

En général, les conditions d’acceptation d’un regroupement de crédits sont les suivantes :

  • Il faut que vous soyez en CDI (contrat à durée indéterminée)
  • Il faut que vous ayez au moins de crédits en cours
  • Votre taux d’endettement ne doit pas être trop élevé
  • Il est nécessaire que vous disposiez d’une source de revenus fiable

Crédit immobilier et crédit à la consommation : les conditions d’acceptation

Les conditions d’acceptation d’un crédit immobilier et d’un crédit à la consommation sont un peu identiques. Mais il est intéressant de noter que ces deux types de crédits se distinguent essentiellement par le type de bien concerné, l’assurance, la durée de remboursement et l’apport personnel. Le type de bien ne constitue pas vraiment la principale condition d’acceptation d’un prêt immobilier, mais il est tout de même important de le mentionner puisqu’il affecte de façon directe votre taux d’endettement. Certainement, tous les loyers estimés dans le cadre d’un investissement locatif ne seront pas entièrement considérés dans les revenus. Par contre, vous devez inclure le nouveau crédit dans les dettes.

Il en va de même pour la durée du prêt. Quand vous souscrivez un crédit à la consommation, alors ce critère n’a pas beaucoup d’influence. Mais il faut rappeler que si vous souscrivez un prêt immobilier qui s’étale sur le long terme, alors cela vous permettra de réduire votre mensualité. Pour obtenir un crédit à la consommation, il n’est pas obligatoire de disposer d’un apport personnel. Mais ce n’est pas le cas si vous souhaitez obtenir un crédit immobilier. Effectivement, la plupart des établissements financiers accordent une importance particulière à l’apport personnel d’un emprunteur. En ce qui concerne l’assurance, il faut savoir qu’elle est obligatoire quand vous optez pour un crédit immobilier, alors que ce n’est pas le cas avec un crédit à la consommation.

Quid d’un prêt personnel et d’un crédit auto ?

Les établissements financiers s’assurent aussi que vous remplissiez certains critères avant de vous octroyer ce type de prêts. Le principal critère a sans doute trait à votre capacité d’emprunt. Mais pour essayer de convaincre votre banquier, tâchez de lui démontrer que vous avez la possibilité de verser des mensualités et que vos revenus suffisent largement à couvrir toutes vos charges et vos impôts. Bien entendu, cela doit être appuyé par des preuves tangibles, c’est-à-dire des pièces justificatives. En ce qui concerne un crédit auto, les établissements bancaires vérifient votre situation personnelle et votre situation professionnelle. Certes, votre taux d’endettement ne doit pas dépasser le seuil de 33%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici