Les risques couverts par une assurance diffèrent d’un contrat à une autre. Si certaines garanties sont imposées par la loi, d’autres ne le sont pas, mais c’est plutôt au souscripteur de choisir. Il est important de bien se renseigner et décider par la suite selon ses besoins et selon les risques potentiels.

Qui doivent s’inscrire à une assurance multirisque habitation ?

Le locataire est le premier tenu pour cette assurance. En effet, il s’agit d’une somme versée par l’assureur au propriétaire suite aux dommages causés pas le locataire. Ce dernier est tenu de réparer les dommages par le biais de l’assureur. C’est la raison pour laquelle une assurance habitation comprend une garantie nommée risques locatifs.

Il est ainsi important de souscrire à une assurance habitation, car, dans le cas contraire, le locataire se doit de régler personnellement les dégâts. De plus, il est du droit du propriétaire de refuser ou résilier un contrat faute d’assurance. Il peut également exiger une attestation d’assurance de la part du locataire, et cela, chaque année et à la remise de la clé.

Cependant, il est du droit du locataire de choisir l’assureur selon ses besoins. Il est vivement recommandé de le faire, car le propriétaire peut se souscrire lui-même et se retourner contre le locataire par la suite. Il en est de même pour le copropriétaire occupant, le copropriétaire non-occupant, la location saisonnière, le logement de fonction ainsi que le logement à titre gratuit.

En revanche, ce n’est pas le cas pour le propriétaire. Il n’est pas obligé de souscrire à une assurance habitation. Toutefois, c’est fortement conseillé pour éviter d’avoir à sa charge les différents dégâts causés à autrui. Il est donc plus prudent d’assurer ces éventuels risques.

Les garanties obligatoires d’une assurance habitation

La liste des garanties de base varient selon le contrat. En général, il s’agit de la garantie d’assurance habitation responsabilité civile, la garantie des risques locatifs, la garantie des biens mobiliers, la garantie d’incendie, la garantie des dégâts d’eau, la garantie de bris de glace, la garantie d’objet de valeur ou encore la garantie catastrophe naturelle.

En outre, on peut catégoriser le tout en deux grands aspects tels que les garanties de dommages aux biens et les garanties de responsabilité civile. Outre les dégâts cités, on retrouve aussi les risques technologiques et les actes terroristes.

Quant à la responsabilité civile, c’est une protection de toutes tierces personnes à qui on peut causer tort de manière involontaire. D’une manière générale, cette assurance couvre toutes les personnes sous le toit ainsi que les animaux. L’assurance couvre, par exemple, les injures causées par l’enfant du locataire à celui des voisins ou à la crèche.

De plus, le propriétaire est conseillé de souscrire à une assurance habitation même si cela n’est pas obligatoire, car on n’est jamais à l’abri d’éventuels risques. Pour ne pas citer que le risque d’inondation et des catastrophes naturelles.

Les garanties optionnelles

Il est possible de rajouter des garanties facultatives dans son contrat selon ses besoins. Il ne faut pas hésiter de se renseigner auprès de son assureur. On peut, par exemple, ajouter une option pour sa piscine ou encore les logements de vacances. En outre, il importe de préciser que les jardins, les garages, le grenier, les hangars ne font pas partie des garanties de base.

En outre, dans la plupart des cas, le vol ainsi que le cambriolage sont exclus du contrat. Si c’est le cas, il est judicieux de le faire, car même si ces risques font partie des garanties, il existe certaines conditions pour pouvoir jouir d’une telle assurance. En effet, cet aspect mérite plus d’attentions lors de la souscription.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici