À l’heure actuelle, de plus en plus de Français investissent dans l’immobilier. Or, l’achat d’un immeuble n’est pas à la portée de toutes les bourses. D’où le recours à un crédit immobilier. Si vous voulez emprunter de l’argent à la banque pour vous lancer dans ce type d’investissement, alors voici tout ce que vous devez connaitre sur le sujet.

Obtention d’un crédit immobilier : les critères que prend en compte la banque

Si vous souhaitez obtenir un crédit immobilier pour acquérir un bien dans le neuf ou dans l’ancien, alors vous devez impérativement préparer un dossier solide afin de convaincre l’organisme de prêts. Effectivement, ce dernier aura besoin d’une certitude qu’il peut vous accorder le montant que vous demandez sans courir les risques d’impayés. Ainsi, les prêteurs vont analyser certains éléments afin de manifester leur appréciation de votre dossier :

  • Votre apport personnel : certes, pour demander un crédit immobilier, il n’est obligatoire d’avoir un apport en numéraire. Cependant, si vous disposez d’un apport personnel, alors la banque sera plus encline à vous accorder un prêt puisque cela va certainement rendre votre dossier un peu plus rassurant. En ce qui concerne les étudiants, ceux-ci pourront par exemple épargner pendant un certain temps avant de souscrire un crédit immobilier. Afin de pallier les risques d’impayés, les prêteurs vous demanderont aussi une garantie hypothécaire.
  • Votre capacité d’endettement : elle représente le montant maximum que vous pouvez rembourser en fonction de vos revenus et de vos charges fixes. Pour avoir la chance d’obtenir un prêt immobilier, vous ne devrez pas être endetté jusqu’au cou.

Crédit immobilier, qu’en est-il des taux ?

Un emprunteur qui souhaite se lancer dans l’investissement immobilier doit impérativement connaitre la notion de taux de crédit immobilier. À partir de 2016, on a constaté qu’ils étaient très bas. Actuellement, ils se situent en moyenne aux alentours de 1,56% sur 25 ans et de 1,134% sur 20 ans. Si les TEG sont très bas, alors il serait mieux de ne pas souscrire un crédit immobilier à taux variable. En effet, celui-ci est plus susceptible de monter étant donné la fluctuation actuelle du marché. Ainsi, il convient de souscrire un crédit à taux fixe qui ne dépassera pas le seuil fixé au préalable.

Quels sont les différents frais liés à un crédit immobilier ?

En principe, la souscription d’un crédit immobilier implique également la souscription d’une assurance emprunt. Cela a pour objectif de couvrir le prêteur si jamais l’emprunteur décède avant que le contrat arrive à échéance ou qu’il est dans une situation d’invalidité. Mais à cela s’ajoute aussi la garantie chômage qui permettra de couvrir le prêteur si jamais le souscripteur a cessé son activité professionnelle. Par conséquent, il est nécessaire que vous payiez des frais d’assurance et de dossiers. Mais ce n’est pas tout puisque la banque va également vous demander des garanties pour la couvrir dans l’hypothèse où vous n’arrivez plus à lui verser des mensualités. Ainsi, vous allez devoir aussi payer des frais de garanties.

Qu’est-ce que le crédit immobilier modulable ?

Le crédit immobilier modulable est une catégorie de prêt qui vous permet de moduler vos mensualités dans certaines situations désagréables telles que des problèmes financiers. Mais pour cela, il faut que vous mettiez une clause de modularité des échéances dans votre contrat. Ainsi, vous auriez la possibilité d’augmenter ou de réduire vos mensualités. Cependant, ces opérations sont possibles à condition que vous ayez déjà remboursé le prêt immobilier pendant au moins 1 an. Il est à noter que cette modulation de mensualités à la hausse ou à la baisse doit être comprise entre 30 et 50% du montant de l’échéance de départ.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici