De nos jours, l’investissement dans l’immobilier neuf est régulièrement de plus en plus attractif en raison de fiscalité ou de qualité d’énergie. Cependant, le choix pour un investissement dans un immeuble ancien n’en est pas moins. En effet, dans certaines situations, il existe pas mal de raisons d’investir dans l’immobilier ancien. Quels sont ses avantages ?

Un investissement de valeur sûre

Dans le domaine d’investissement immobilier, il est important de bien choisir l’emplacement vu que ce dernier a un impact direct sur la facilité de mise en location ainsi que sur la plus-value en cas de revente ultérieure. En ce sens, s’agissant d’une tendance durable, les centres-villes ainsi que les vieux quartiers sont les plus recherchés.20

Il est vrai que des immeubles neufs naissent parfois dans les centres-villes, il s’agit toutefois des immeubles rares, mais également coûteux. Visitez le site https://ream.lu/ pour découvrir les stratégies adéquates. Pour ce qui est des autres immeubles neufs se trouvant loin du centre-ville, il est plus complexe de déterminer ce que vont devenir les quartiers où ils se situent. Ainsi, le risque est plus grand.

Par ailleurs, chaque centre-ville possède des atouts incontestables comme le fait d’être proche des services et commerces ou encore l’abondance de transports en commun. Bref, dans l’éventuelle contraction du marché immobilier, qu’elle soit passagère, les secteurs les plus recherchés résistent toujours mieux. D’où l’intérêt d’investir dans l’ancien immobilier dans ces quartiers.

Un grand avantage en matière de fiscalité

En matière d’investissement immobilier, l’immobilier neuf n’est pas le seul qui offre des avantages fiscaux. En effet, grâce au déficit foncier, l’immobilier ancien dispose également une fiscalité avantageuse. Il faut savoir que les prix dans l’ancien ne correspondent pas seulement avec la valeur du neuf à laquelle serait déduite le coût des travaux de rénovation, mais aussi à l’offre ainsi qu’à la demande.

Cependant, nombreux investisseurs ne se concentrent que sur le neuf. Ainsi, ils abandonnent la possibilité à d’autres de négocier les coûts du parc ancien de façon à gagner une réduction au prix des travaux nécessaires. D’ailleurs, ces travaux peuvent être déductibles des futurs revenus fonciers engendrés, soit par le bien immobilier, soit des autres biens que l’investisseur possède.

Un rendement optimisé et une plus-value en cas de revente

Grâce à la décote à l’achat, le rendement de l’opération est amélioré. En effet, selon les travaux, que ce soit de rénovation ou autres travaux nécessaires aux immeubles anciens, leur décote par rapport à un bien se situe d’habitude entre 7 et 15 %. Cela peut s’expliquer par la nécessité, dans l’ancien, d’effectuer des dépenses de mise aux normes.

De ce fait, toute la compétence de l’investisseur doit utiliser afin de changer cette décote en gain dans un rendement locatif. Ceci dit, on estime que les frais de notaire se trouvent dans le prix d’achat, que l’apport personnel est identique, de même que les taxes foncières. Toutefois, en fonction de la surface, les loyers, les charges courantes ainsi que l’assurance peuvent varier.

À part l’emplacement, l’autre astuce d’un investissement gagnant, c’est d’acheter pour ensuite de vendre au moment propice. Là encore, la décote à l’achat pour l’immobilier ancien devient un atout. Effectivement, que la décote permet une rénovation ou bien l’achat d’un bien plus grand, elle offre aussi de grandes chances de revente avec plus-value, notamment si le bien se trouve dans une zone où la recherche locative est tendue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici